Adolfo Kaminsky

uneviedefaussaire

Témoignage d’une longue résistance ininterrompue
écrit par Sarah Kaminsky
« En décidant d’écrire sur la vie de mon père, j’avais délibérément choisi de ne m’intéresser qu’à ses années de combat, et d’achever le récit à la fin de l’année 1971, date à laquelle il a cessé toute action politique clandestine. Je jugeais que son autre vie, celle dont je fais partie, n’avait d’intérêt que pour le cercle réduit de la famille et des proches. Pourtant, en écrivant le mot FIN, il restait encore des questions en suspens (…) »
Epilogue, Une vie de faussaire
Lu par
Sandrine Brunner